Qui suis-je ?

J'ai 43 ans et j'exerce le métier d'assistant social depuis 15 ans. Dès l'âge de 18 ans, j'ai commencé une psychothérapie. J'ai été confronté à la dépression durant plusieurs années. De 18 à 22 ans, de 26 à 27 ans et de 36 à 37 ans. J'ai fait face à des dépressions fortes où l'on est confronté à la vie et à la mort. J'ai assez vite fait l'expérience que les traitements antidépresseurs ne fonctionnaient pas sur moi. Le traitement me permettait de dormir quelques heures mais il n'a jamais agi sur la cause du problème. J'ai donc dû faire face et chercher d'autres solutions que les  médicaments. Mon envie de vivre et d'aimer m'ont permis de m'en sortir en restant en contact avec mes amis, la famille et la spiritualité. Sur ce chemin, je me suis d'abord formé à l'approche systémique et à la psychothérapie familiale à Bruxelles durant 4 ans. A la fin de cette formation où j'ai notamment travaillé sur les deuils de ma famille, j'ai compris qu'il fallait que j’approfondisse au niveau émotionnel et j'ai souhaité aller beaucoup plus loin. Je me suis alors formé durant 5 ans avec une thérapeute québécoise (qui a elle-même était confrontée à la dépression) sur une technique de libération de la mémoire émotionnelle. Cette technique est un merveilleux outil qui permet de se libérer des émotions traumatisantes et qui se réalise en groupe ou en individuel. J'ai trouvé cela excellent, le travail se fait avec beaucoup de respect et de confiance, le groupe est une force. Ces différentes approches ont permis de comprendre par moi-même les répétitions  de la dépression dans ma vie. J'ai identifié la cause, je l'ai traitée  avec l'aide d'un thérapeute et  j'ai pris conscience que j'étais guéri. J'étais serein et cela m'a permis de trouver ma voie, mon chemin. Par expérience, je sais qu'il faut rester humble face à cette maladie.